Le 1er février 2016

Le groupe Pichet construit le bâtiment tertiaire en bois le plus élevé de France à euratlantique (Bordeaux)

Vendredi 29 janvier, Virginie Calmels (Adjointe au maire), Stephan De Faÿ (Directeur Général de l’EPA Bordeaux-Euratlantique) et Patrice Pichet (Président Directeur Général du Groupe Pichet) ont chevillé la 1re poutre de deux programmes immobiliers emblématiques de l’Opération d’Intérêt National Bordeaux Euratlantique. Les deux projets, PERSPECTIVE et RÉSIDEN’CIEL, conçus par l’architecte Nicolas Laisné (agence Laisné Roussel), seront livrés en 2017-2018 dans ce nouveau quartier d’attractivité économique et résidentielle. Avec PERSPECTIVE, immeuble de bureaux de 7 niveaux et 30 mètres de haut, le Groupe Pichet signe une véritable prouesse technique en réalisant le bâtiment tertiaire à ossature bois le plus élevé de France. L’opération comprendra également une résidence aux lignes contemporaines répondant aux besoins des familles bordelaises : RÉSIDEN’CIEL, qui propose des appartements du T1 au T5.

PERSPECTIVE : UNE VITRINE DE L’INNOVATION POUR LA CONSTRUCTION BOIS


Positionné au pied du futur pont Jean-Jacques Bosc, cet immeuble de bureaux a minima à énergie passive, culminant à près de 30 mètres et d’une surface totale d’environ 4 600 m2, est composé de deux ailes entourant un atrium central favorisant l’éclairage naturel. Le bâtiment permettra une large modularité dans son aménagement. Les usagers bénéficieront de deux grandes terrasses avec une vue exceptionnelle sur la Garonne et ses coteaux, le pont Jean-Jacques Bosc et le jardin de l’Ars.

Une fois achevé, l’immeuble deviendra le point d’entrée de la ville de Bordeaux.

Pour Patrice Pichet : « Le bois est la pièce maîtresse de notre projet. Pour cette opération pionnière en France, nous prouvons la faisabilité technique et surtout les qualités des produits et systèmes constructifs en bois. Et c’est pour nous, en relevant ces défis, une grande satisfaction de mettre à l’honneur la filière bois régionale et la très haute qualité de sa matière première. »

Pour Bordeaux-Euratlantique, ce projet s’inscrit dans sa stratégie en matière de construction en structure primaire bois. L’objectif vise ainsi à construire 25 000 m² par an sur l’OIN en ossature bois ; toutes programmations confondues. Il s’agit de donner de la visibilité à la filière bois construction (structure et enveloppe, excepté les façades), de diminuer les nuisances des travaux par des chantiers raccourcis en durée et de contribuer à la lutte contre le changement climatique. Plusieurs projets sont ainsi déjà engagés sur le périmètre Euratlantique, dont celui de l’immeuble de logements de 50 mètres au pied du tramway Carle Vernet.




RÉSIDEN’CIEL : 80 LOGEMENTS, DU T1 AU T5, AU PARTI-PRIS CONTEMPORAIN
Le bâtiment RÉSIDEN’CIEL présentera une architecture moderne, composée de structures métalliques et aux façades élégantes et pérennes. Sa toiture conçue en belvédère offrira à ses résidents une vue panoramique unique sur la ville de Bordeaux. Entre jeux de transparences et de perspectives résultant d’une superposition de larges terrasses et de brise-soleils, les logements de RÉSIDEN’CIEL symboliseront la renaissance architecturale du quartier de Brienne.
Positionnés entre les berges de la Garonne et le jardin de l’Ars, ses habitants pourront également profiter à proximité immédiate de plusieurs lignes de transport, d’un groupe scolaire et d’une crèche.


À propos du Groupe Pichet, promoteur national intégré
En près de 30 ans, le Groupe Pichet a su étendre ses compétences à l’ensemble des métiers de l’immobilier : conception, aménagement, ingénierie, construction, commercialisation et gestion. Acteur incontournable de l’immobilier en France, il pose son empreinte sur l’ensemble du territoire dans des villes comme Paris, Lille, Bordeaux, Bayonne, Pau, Nantes, Besançon, La Rochelle, Lyon, Toulon…
Partenaire privilégié des collectivités locales et territoriales, le Groupe porte, grâce à ses compétences, de nombreux projets d’aménagements urbains, favorisant la diversité de l’habitat (lotissements, habitats individuels et collectifs, résidences de services, immobilier d’entreprise et commercial…) dans une démarche de responsabilité sociétale et environnementale.
Parce que chaque projet est unique, parce que comprendre les attentes de ses clients et partenaires est essentiel, parce que les modes de vie évoluent sans cesse, le Groupe Pichet base son développement sur l’écoute et la proximité. Partout en France, ses collaborateurs participent à la construction des cadres de vie de demain, en tenant compte des spécificités locales.

Le Groupe Pichet en quelques chiffres
- Un volume d’activité de 500 millions d’euros
- 504 millions d’euros de capital social
- 2 500 ventes
- 42 500 m² de surfaces locatives gérées (bureaux, commerces, résidentiel)
- 40 000 lots sous gestion (gérance et syndic)
- 4 500 lits de capacité hôtelière
- 6 directions régionales : Bordeaux, Paris, Bayonne, Nantes, Lille, Lyon
- 1 000 collaborateurs
- 33 ha de vignoble en Pessac-Léognan : Château Les Carmes Haut-Brion

À propos de Bordeaux-Euratlantique
Bordeaux-Euratlantique est l’une des plus vastes opérations d’aménagement de France avec plus de 700 ha sur les communes de Bordeaux, Bègles et Floirac. Opération d’Intérêt National, elle est menée par l’Établissement Public d’Aménagement Bordeaux-Euratlantique créé en 2010. L’opération représente un engagement financier pour l’EPA de l’ordre de 800 millions d’euros, financés par la création de valeur liée à l’aménagement d’une part (cession de charges foncières) et par une contribution de l’État et des collectivités locales à hauteur de 90 millions d’euros d’autre part. L’investissement privé induit est estimé à plus de 5 milliards d’euros. Avec une programmation exigeante de 2 500 000 m² de logements, bureaux et équipements publics, ce sont à terme près de 40 000 nouveaux habitants et 30 000 emplois qui sont attendus sur ce territoire au sud de la métropole bordelaise.

5 milliards d’euros. Avec une programmation exigeante de 2 500 000 m² de logements, bureaux et équipements publics, ce sont à terme près de 40 000 nouveaux habitants et 30 000 emplois qui sont attendus sur ce territoire au sud de la métropole bordelaise.

L’enjeu de développement de ce territoire autour de la gare ? Être prêt à accompagner le développement économique induit par l’arrivée du TGV le 1er juillet 2017, qui mettra Bordeaux à 2h05 de Paris, à travers le futur quartier d’affaires, l’accueil de starts-ups et de petites entreprises. En parallèle, il s’agit d’anticiper le développement démographique sur ce même périmètre.

Le territoire de Bordeaux Euratlantique s’identifie également comme territoire living lab et s’adresse aux porteurs de projets innovants.

Documents pdf

Photos